La meilleure des vies

La meilleure des vies

 

Titre : La meilleure des vies
Auteur : J.K Rowling
Editeur : Grasset
Prix : 12€
Nombre de pages : 88 pages

 

 

Résumé :

L’auteur a été invitée à prononcer le fameux discours de remise des diplômes aux étudiants de Harvard en 2008.
J.K.Rowling a transformé ce rite de passage d’ordinaire convenu en une leçon de vie, conduisant son auditoire de l’époque, et tous les lecteurs futurs de ce livre, à méditer sur ce qu’est une vie réussie.
Ce texte inspiré aidera chaque lecteur, à chaque âge et à chaque étape de la vie. Il puise directement aux sources de l’expérience de l’auteur elle-même dans ses jeunes années pour tirer avec acuité, ironie et émotion des leçons générales que tout individu à la croisée des chemins, confronté à des choix vitaux, appliquera à sa propre existence.
L’auteur révèle ici les bienfaits insoupçonnés de l’échec et l’importance de l’imagination.
L’échec, elle l’a connu durant la période la plus noire de sa vie : sept ans après avoir obtenu elle-même son diplôme, elle s’est retrouvée divorcée, jeune mère célibataire, sans métier et sans argent, « aussi pauvre qu’il est possible de l’être dans l’Angleterre contemporaine sans être sdf ». Ce tunnel dont elle ne voyait pas la fin a forgé sa détermination à rebâtir son existence avec « une grande idée et une vieille machine à écrire »…
Qui vit trop prudemment pour s’ épargner l’échec ne connaitra que “l’échec par défaut”.
Quant à l’imagination, ce n’est pas seulement la faculté de création, mais le pouvoir d’empathie avec autrui- notamment les “damnés de la Terre”.
Seules l’humilité et l’imagination de la souffrance de l’autre donnent accès à l’empathie, sans laquelle il n’est pas de vie bonne :
l’ « agoraphobie mentale » est une forme de complicité avec le Mal.
« Vous êtes responsables du monde qui vous entoure, vous êtes une super-élite : c’est votre privilège, c’est aussi votre fardeau… » conclut l’auteur à l’adresse de ces jeunes privilégiés auxquels elle explique “votre CV n’est pas votre vie!”
Autant dire que ce bref vade-mecum est un grand livre de sagesse.

Mon avis :

Début Janvier, en faisant un tour dans la seconde librairie de ma petite ville, j’ai eu envie de me faire plaisir. J’ai tourné autour des livres pendant un long moment. Je vous avoue qu’à la base je cherchais le tout dernier roman d’Ena Fitzbel et d’Emily Blaine, déçu qu’ils n’étaient pas présents, je cherchais un autre livre sur lequel j’aurai pu jeter mon dévolu et j’avoue que la couverture rigide de « La meilleure des vies » à attirer mon attention. J’ai un faible pour ce type de couverture, j’apprécie énormément sentir le contact entre mes mains et le prix très accessible n’a fait que confirmer mon envie de le prendre. Cependant, ce qui décisif a été le début de ma lecture, en effet, pour être sûr que je le lirais prochainement dans le cas où je le prendrais, j’ai entamé la première page. Dès les premiers mots, j’ai été conquise par ce texte.

En 2008, l’auteur J.K Rowling, très célèbre par sa saga Harry Potter, a été invité à la remise des diplômes des étudiants d’Harvard et voici son discours. C’est sans aucune honte que j’avoue que ce livre m’a touché en plein cœur, les mots de l’auteur ont su trouver écho en moi, même si dans le résumé, lorsque j’ai lu « les bienfaits insoupçonnés de l’échec » j’étais prête à dénigrer ce livre à la première erreur, mais mes aprioris ont été balayé très rapidement. En effet, la puissance qu’insuffle J.K Rowling et les anecdotes qu’elle nous livre trouve un chemin direct en nous. Nous arrivons très facilement à nous retrouver dans son vécu et son discours nous apporte plus qu’une lueur d’espoir. En tant qu’auteur mondialement connu par sa saga, elle a su transmettre un message important pour l’avenir de chacun.

C’est avec brio qu’elle nous permet de nous accrocher à nos rêves, de continuer d’avancer, d’apprendre de nos échecs et nourrir notre imagination car c’est ce qui lui à permis de ne pas perdre totalement pied dans les moments sombre de sa vie. A la fin de ma lecture, je me suis dit « si elle a réussi à s’en sortir, moi aussi je le peux ! » et ma motivation s’en est trouvé redoublé !

Ce discours est donc un énorme coup de cœur et je vous invite vivement à le lire afin de raviver en vous la flamme de l’espoir et peut-être la motivation nécessaire pour vous accrocher aux projets qui vous tiennent à cœur.

2 réactions au sujet de « La meilleure des vies »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *