Et je danse aussi

Et je danse aussi

 

Titre :  Et je danse aussi
Auteur : Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat
Editeur : Pocket
Prix : 6,95€
Nombre de pages : 311 pages

 

 

Résumé :

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets… Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Mon avis :

Ce livre m’a été offert par un ami revenant de vacance au mois de février. Je vous avoue que je ne pensais pas le sortir aussi vite de ma PAL, mais, lorsque je suis allé dépanné pour un déménagement, je l’avais pris « au cas où » avec moi. Très bonne idée, puisque c’est ce jour que j’ai entamé ma lecture, bien qu’une pause d’environs deux semaines a été faite après, j’ai quand même réussi à terminer de le lire ce mois-ci.

Pierre-Marie, auteur de grande notoriété reçoit un matin une mystérieuse enveloppe de la part d’une certaine Adeline Parmelan, pensant à un manuscrit et n’ayant qu’une adresse mail au dos de l’enveloppe, il décide d’envoyé un court message afin de prévenir qu’il n’ouvrirait pas le dit courrier. Cependant, une correspondance s’installe autour des deux personnages bien que le mystère de l’enveloppe reste tout entier pendant une grande partie de la lecture.

Dès les premières pages, j’ai été complètement absorbé par ma lecture. Ecrite sous forme de mail échangé entre les différents personnages, nous apprenons petit à petit que le virtuel peut avoir beaucoup plus d’impact qu’on ne le pense. Petit à petit une relation amicale entre Pierre-Marie et Adeline s’installe, le doute sur la véritable identité de cette dernière aussi, des petits indices, des pistes, serait-ce possible alors ? Un passé qui refait surface, la douleur qui va de pair et un espoir…

Je me suis énormément attaché aux deux personnages principales. Autant Pierre-Marie m’a fait rire par ses réactions parfois un peu cliché d’homme, autant je me suis senti très proche d’Adeline et de son complexe sur son poids. Il y a aussi Max et Josy, un couple d’ami de notre auteur, autant l’un me faisait rire, parfois réfléchir, autant l’autre me donnait envie de lui mettre une mandale avec le livre. Lisbeth, concernant ce personnage, je suis assez mitigé, au tout début, je l’apprécier plus ou moins. Disons que je n’avais rien contre elle, mais à partir de son « mon tigre », je n’avais qu’une envie, la transformer en hachi parmentier. J’avoue ne pas comprendre ces femmes (et hommes) qui s’auto-qualifie de couple à partir du moment où il y a eu une galipette de faite… Mais elle, elle en tient une couche la Lisbeth. Il y a aussi Gloria et Oliver qui sont très sympathique, la première est attachante, le second est loyal.

A propos du style d’écriture, j’ai un peu été perturber par ce côté « échange de mail » donc de point de vue, mais plus les pages tournaient et plus je m’y accrochais. Moi qui n’aime pas énormément les changements de point de vue, j’ai été complètement happé par les mots, les phrases, les échanges, les pages et jusqu’au point final.

Il n’empêche que les auteurs ont quand même été bien sadique. Ceux qui le liront comprendront pourquoi très simplement. A plusieurs reprises, je me suis surprise à avoir les larmes aux yeux, à sentir mon cœur battre plus fort, à espérer encore et encore pour qu’à la fin… je garde le mystère. En bref, il s’agit ici d’un très bon livre qui nous fait passé un moment agréable et attendrissant. Je ne peux que vous conseillez ce jolie coup de cœur !

 

Les liens de copines ! 

Partage, enfin si tu le veux

4 réactions au sujet de « Et je danse aussi »

  1. En ce qui me concerne, je n’ai pas accroché comme je l’imaginais à ce roman. Pourtant j’adore les romans épistolaires (coup de coeur pour Quand souffle le vent du nord et sa suite ♥♥♥). Là, je ne me suis pas attachée aux personnages, j’ai trouvé l’histoire plate…
    Comme quoi, un même livre donne de nombreux ressentis différents, heureuse que tu aies aimé quand même!

    1. Oh oui, j’ai eu le même ressenti sur « tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi, j’avais eu un énorme coup de coeur et une amie n’a pas du tout aimé, du coup on a eu de sacré discussion autour de ce livre ce qui était super sympa !
      Oh je ne connais pas ce livre, je me le note pour le lire une prochaine fois =) Merci de ton commentaire <3

    1. C’est vrai qu’aux premiers abords, on ne sait pas à quel sauce on va être mangé. Mais ça a été un agréable moment =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *