Archives de
Catégorie : Throwback Thursday

Throwback Thursday #6

Throwback Thursday #6

 

Initié sur Instagram et repris par Bettie Rose Books, ce rendez-vous hebdomadaire consiste à partager une lecture correspondant au thème donné et ainsi permettre de faire découvrir nos livres en les sortant du placard mais aussi (et surtout) de parler avec grand plaisir de notre sujet favoris : la lecture. Connu grâce au blog de Lilichat.

Le thème de la semaine : Comme un air d’automne

 

 

« Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ? / Au fond de l’inconnu, pour trouver du nouveau ! »
Ces vers du « Voyage » éclairent à eux seuls l’entreprise du poète. Esprit vagabond, toujours mobile, Baudelaire explore les dédales de la conscience. Il atteint tantôt à l’extase, tantôt se perd dans les abîmes du péché. À travers ses poèmes, il nous fait partager le drame qui se joue en lui et qui n’est autre que la tragédie humaine. Baudelaire, premier poète moderne, donne à la poésie sa véritable dimension : exprimer, par-delà les mots, ce vertige absolu qui s’empare de l’âme. Tout chez lui, en lui affirme la nécessité de la souffrance, la fatalité du péché. Tout traduit en lui une âme profondément troublée mais charitable. Baudelaire fait des Fleurs du Mal un immense poème de la vie et du monde.

 

Voilà quelques années que j’ai lu ce livre. Mais tellement de souvenir. Même si le classique n’est pas un genre que je lis régulièrement, il fait partie de ceux qui m’apportent le plus de plaisir. Avec ses couleurs orangés, « Les fleurs du mal » se sont parfaitement marié à la saison automnale de ma lecture. Vous le montrer aujourd’hui me donne envie de le relire !

Throwback Thursday #5

Throwback Thursday #5

 

Initié sur Instagram et repris par Bettie Rose Books, ce rendez-vous hebdomadaire consiste à partager une lecture correspondant au thème donné et ainsi permettre de faire découvrir nos livres en les sortant du placard mais aussi (et surtout) de parler avec grand plaisir de notre sujet favoris : la lecture. Connu grâce au blog de Lilichat.

Le thème de la semaine : Beaucoup de bruit pour rien

 

Nous voici auourd’hui pour un nouveau rendez-vous. Et je vous avoue que j’ai eu une facilité étonnante à trouver le livre que j’allais vous présenter. Autant pour d’autre thème, je me creuse les méninges, je pèse le pour et le contre, parfois je présente deux romans, autant pour le thème hebdomadaire ce n’est pas le cas. A peine avais-je lu l’article de Bettie Rose que je savais quel « roman » allait prendre sa place ici :

 

MOINS D’ENJOYPHOENIX, PLUS DE MARIE :  » J’ai eu une envie, l’envie de raconter une histoire, de partager quelque chose de différent avec vous. Moins de vidéos, plus de mots, moins d’EnjoyPhoenix@, plus de Marie. C’est le pourquoi de ce livre. Kaléidoscope d’instants, Polaroid d’images… Rassurez-vous, ce n’est pas une biographie… à 19 ans, vous rigolez. Simplement un regard, une réflexion spontanée sur des sujets un peu mis à l’écart dans les médias, de ces sujets peu accrocheurs : être bien dans sa peau avec… un appareil dentaire, des cheveux gras, de l’acné sévère, le harcèlement scolaire, la famille décomposée… et le reste, le Net, les réseaux sociaux, tout y est, le meilleur comme le pire. Au travers d’anecdotes, de confidences, d’un vécu de youtubeuse, ce livre est un petit GPS décalé pour les jeunes connectés, recueil sans prétention, afin de ne pas commettre les mêmes erreurs, les miennes bien sûr… Et peut-être de gagner du temps sur celui que l’on n’a pas. Avec recul et humour, témoignage de la réalité quelquefois complexe du jeune âge, car la vie d’ado est une énigme pour les adultes. « 

 

Si vous vous souvenez, lorsque ce livre a été publié, il a fait parler de lui et énormément. Tous les jours, j’entendais dans la rue « Tu as lu le roman d’EnjoyPhoenix?? Il est tellement bien!« . Il a eu une telle popularité que je ne voulais pas le prendre (je pense faire une allergie à tout ce qui est populaire… mais j’essaye de passé outre). Cependant, une amie voulait l’acheter, comme je ne lui avait encore rien offert pour son anniversaire, je lui en ait fait cadeau et par la même occasion, j’en ai mis un second dans mon panier : quitte à l’acheter pour quelqu’un autant le prendre pour moi aussi. Puis j’ai commencé ma lecture et la… c’est le drame ! Ce livre, je l’ai abandonné et vue le nombre de fois où je l’ai envoyé valser à travers la pièce, il valait mieux ! Je n’ai rien contre Marie Lopez, j’ai vue certaines de ses vidéos et en tant que Youtubeuse beauté, elle est pas trop mal, elle a l’air gentille. Mais il faut se l’avouer : l’écriture c’est VRAIMENT pas son truc. J’ai du lire à peine 5 pages, en me disant à chacune d’entre elles « il y a eu tout ce tapage pour CE TRUC??????« . Vous l’aurez compris, je ne le porte absolument pas dans mon coeur !

Throwback Thursday #4

Throwback Thursday #4

 

Initié sur Instagram et repris par Bettie Rose Books, ce rendez-vous hebdomadaire consiste à partager une lecture correspondant au thème donné et ainsi permettre de faire découvrir nos livres en les sortant du placard mais aussi (et surtout) de parler avec grand plaisir de notre sujet favoris : la lecture. Connu grâce au blog de Lilichat.

Le thème de la semaine : j’aurai voulu une autre fin

J’ai eu beau me creuser la tête à ne chercher qu’un seul titre, je vous avoue que plusieurs titres mériteraient de faire partie de ce Throwback Thursday. On a tous ces livres dont la fin nous à soit déçu ou bien à l’inverse tellement bouleversé qu’on aurait souhaité une autre fin. Cette dernière page où on s’est dit « mais nooooon ça ne peut pas finir comme ça !!! » et on s’est retrouvé à pleurer toutes les larmes de notre corps, serrant dans nos bras notre oreiller le trempant de nos perles salées…. Quoi pas vous? Il n’y a que moi? (mouaiiiii on va dire que je vous crois!). Enfin bref, de mon côté, s’il y a bien un livre qui m’a mis dans tous mes états et dont j’aurai aimé une fin différente c’est :

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

 

Voilà un roman qui m’a complètement bouleversé. Tellement que j’en ai même du mal à écrire la chronique, mais la fin de l’histoire est si déchirante que mon pauvre petit coeur s’est retrouvé accablé par des sentiments sombres, pour ne pas dire sinistre (ah quand je ressens les choses je ne le fais pas à moitié). Je me suis retrouvé en proie à une tragique mélancolie mêlée à inconsolable chagrin (comment ça de grands mots pour dire la même chose? xD). Bref, tout ça pour vous dire que cette fin m’a tellement anéantie que je me suis retrouvé à faire un point sur ma vie pendant un long moment après avoir refermé ce livre. De plus, je n’arrêtais pas de me dire « Non ! Ce n’est pas comme ça que ça aurait du finir ! » J’aurais aimé quelque chose de différent, quelques choses qui ne me fasse pas me sentir misérablement médiocre en mode « je ne suis qu’un nuisible sur le pare-brise de la destiné… ma vie est vouée à l’échec » (quand je vous dis que ça m’a complètement déprimé !)

Throwback Thursday #3

Throwback Thursday #3

Initié sur Instagram et repris par Bettie Rose Books, ce rendez-vous hebdomadaire consiste à partager une lecture correspondant au thème donné et ainsi permettre de faire découvrir nos livres en les sortant du placard mais aussi (et surtout) de parler avec grand plaisir de notre sujet favoris : la lecture. Connu grâce au blog de Lilichat.

Le thème de la semaine est : La plus belle couverture 

Je n’ai pas su m’arrêter sur un seul titre, il y a 2 livres dont je souhaite vous parler

Noces d’éternité (74 pages)

Angleterre, année 1890…Ellen Covert vit dans un manoir victorien sujet à d’étranges manifestations : empreintes de pas mouillés, robe de mariée qui saigne,… L’atmosphère se charge de mystère jusqu’au jour où son futur époux est retrouvé mort au matin de ses noces. En dépit des conventions, Ellen enquête sur le mystère de la demeure et sur celui qui entoure sa propre personne. Dépourvue de droits, elle se heurte aux secrets de son père et à la mort mystérieuse d’une esclave. Perdue entre intimes convictions et troubles, elle s’apercevra que le plus grand danger ne vient pas d’où elle pense…

La malédiction Grimm (509 pages)

Elizabeth Drew, 15 ans, s’ennuie au lycée, peine à s’y intégrer, et ne s’entend pas avec la nouvelle femme de son père. Sur les conseils de son prof préféré, elle se présente à un entretien d’embauche pour un emploi de bibliothécaire. Or, il ne s’agit pas d’une bibliothèque ordinaire : aucun livre à l’horizon, seulement des objets, certains inspirés des romans de G. H. Wells, d’autres issus des contes des frères Grimm – comme les bottes de sept lieues ou le miroir magique de la belle-mère de Blanche-Neige… Bientôt, Elizabeth apprend la vérité : les objets entreposés dans la galerie Grimm sont magiques ! Mais ce n’est pas tout : les gens peuvent les louer, à leurs risques et périls. Car la magie est parfois dangereuse, et le genre de caution que doit laisser l’emprunteur est assez insolite : son sens de l’humour ou son premier-né, ou encore ses souvenirs d’enfance…

Pourquoi deux livres ? me demanderez-vous avide d’avoir ma réponse (j’ai droit de rêver non?) et bien, je vais vous le dire : tout simplement parce que, de toute ma liste de livres lus sur Livraddict, je n’arrivais pas à choisir entre les deux ! Le premier est plutôt sobre mais sublime, le second est plus rempli mais tout aussi magnifique et devoir choisir entre ces deux là… c’est impossible pour moi ! Je considère que la beauté d’un livre, de part sa couverture est très important. Moi superficielle? Alors là : je plaide coupable ! Je ne sais pas vous, mais moi, avoir une bibliothèque avec des couvertures que je trouve affreuse, je ne pourrais vraiment pas. Cependant, avec des couvertures comme les deux bijoux ci-dessus : alors la, je vote pour !
Et vous quelle est votre plus belle couverture? 

Throwback Thursday #2

Throwback Thursday #2

Initié sur Instagram et repris par Bettie Rose Books, ce rendez-vous hebdomadaire consiste à partager une lecture correspondant au thème donné et ainsi permettre de faire découvrir nos livres en les sortant du placard mais aussi (et surtout) de parler avec grand plaisir de notre sujet favoris : la lecture. Connu grâce au blog de Lilichat.

Le thème de la semaine est : un pavé de plus de 500 pages

Mon choix : Les larmes rouges – Georgia Caldera (768 pages)

« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants. Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité. Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!

 

Voici un thème plutôt intéressant. Comme je n’ai pas lu beaucoup de gros pavé, j’ai vraiment du fouiller à fond dans mes livres lus sur livraddict ! J’en ai trouvé quelques uns mais il fallait à présent n’en sélectionné qu’un, j’ai alors opté pour un coup de coeur que j’avais eu. Grâce à mon amie Amandine, j’ai eu la chance d’acquérir le tome 2 et 3 de la série mais qui sont encore actuellement dans ma PAL.

Petite anecdote : j’ai connu ce livre au Salon du Livre de Paris en 2015. Avec Allison de BookPlaisir, nous avions décidé de le prendre et de nous placé dans la file d’attente de la dédicace de l’auteur. Au début, j’ai même eu du mal à lui dire « Bonjour » mais elle a brisé la glace en me complimentant sur mes ongles en nail art Pokémon, ce qui m’a tout de suite mis à l’aise.