Calendar Girl, tome 2 : Février

Calendar Girl, tome 2 : Février

 

 

Titre : Calendar Girl, tome 2 : Février
Auteur : Audrey Garlan
Editeur : Hugo Roman
Prix : 9,90€
Nombre de pages : 153 pages

 

 

Résumé :

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

Mon avis :

Le mois dernier, je vous partageais mon avis sur le tome 1 de Calendar Girl, en somme, il s’agissait d’une lecture agréable mais sans plus. Ce second tome suit la tangente du premier car ça n’a pas été un coup de cœur non plus. Je vous avoue que, lorsque j’ai sorti ce livre de ma PAL, c’était plus pour « combler » un vide que pour véritablement lire. Au final, je l’ai lu en une journée !

Notre Mia se rend à Seattle pour rencontrer son nouveau client Alec, un artiste mondialement reconnu pour son talent. Celui-ci trouve en notre héroïne la muse qu’il lui fallait afin de parfaire son projet pour un vernissage qui aura pour thème « l’amour sur toile ». A travers les divers tableaux pour lequel Mia pose, notre bel artiste en profite pour regonfler un peu son égo et panser quelques blessures qu’elle a encore d’ouverte, évidemment le tout avec du sexe, un accent français qui fait craquer les américaines et un introspection vers des souvenirs tantôt douloureux, tantôt heureux.

Encore une fois, Mia m’a séduite par son fort caractère. Une femme de cette trempe-là, qui de à en plus le même âge que moi, je dis chapeau. Elle a de la repartie et un quotient émotionnel très large, sans compter qu’elle n’est pas totalement cruche, même si j’avoue que par moment, elle mériterait qu’on lui colle un coup pelle en pleine tronche. Je ne vous en dévoilerais pas plus sur cela car sinon je devrais vous spoiler !
Concernant le personnage d’Alec, j’étais de prime abord assez mitigé, mais petit à petit il a fissuré la petite carapace que je m’étais forgé et à su me plaire. J’avoue ! J’adoooooore les artistes, alors un peintre en plus, mon imagination s’est emballé de manière très imaginative (non je n’avais pas d’autre mot !)

Un petit bémol cependant concernant cette lecture, j’ai été assez agacer de voir certaines fautes, le nom d’Alec passait régulièrement à « Alex » et comme pour le premier tome, la syntaxe continue à me faire grincer des dents.

En conclusion, ce second tome a été agréable, mais les quelques fautes rencontrées ont fait que je n’ai pas réussi à passer un meilleur moment. Peut-être que le troisième tome sera différent ? L’espoir fait vivre !

2 réactions au sujet de « Calendar Girl, tome 2 : Février »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *