Archives de
Mois : août 2018

Il est grand temps de rallumer les étoiles

Il est grand temps de rallumer les étoiles

 

 

Titre : Il est grand temps de rallumer les étoiles
Auteur : Virginie Grimaldi
Editeur : Fayard
Nombre de pages : 396 pages

 

 

 

Résumé :

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Mon avis :

Je pense que vous allez vous douter de l’avis que je vais vous donner : il va être ultra positif. J’aimerais pouvoir vous dire que c’est la magie de Virginie Grimaldi et c’est presque cela ! Jusqu’à présent je n’ai jamais été déçu par ses livres et j’espère que ça sera ainsi très longtemps .
Lorsque je l’ai vue à la librairie à sa sortie, j’ai su qu’il me le fallait ! J’avais déjà ses trois autres livres, alors celui-là, il fallait absolument que je l’obtiennes !

Nous retrouvons Anna, une femme vivant seule avec ses deux filles, Chloé, 17 ans, et Lily, 12 ans. Surendetté, elle se retrouve sans emploi après un licenciement. Elle se rend compte que ses filles souffrent et décident dans un élan, pour sauver ses filles, de les emmener dans un road trip. Ainsi, elle espère resserrer les liens et essayer de comprendre comment leur vie à basculer.

J’ai su dès les premières lignes que j’allais adorer ce roman, j’ai très vite été prise dans le charme de l’écriture de Virginie. Nous avons donc, au travers de l’histoire, le point de vue de nos trois protagonistes. Ce qui nous apporte une touche de fraîcheur. La maturité d’Anna, l’impatience de l’adolescence de Chloé et l’innocence de Lily.
En toute honnêteté, j’ai lu ce livre dans une période de ma vie ou je n’étais vraiment pas bien, et cette lecture m’a énormément apporté surtout niveau émotionnel.

Le lien entre Anna et ses filles est très fort, il s’intensifie au fur et à mesure que les pages se tournent. Les autres personnages : Julien et Noé, Diego et Edgar, Marine et Greg, François et Françoise et leurs enfants Louise et Louis, ils sont merveilleux, touchant, énervant et hilarant en même temps. Autant de personnalité, de vécu qui nous touche, nous fait réfléchir.
Il y a un tel élan d’espoir, d’amour, de joie. Mais il y a aussi la colère, la déception, les désillusions mais au final une grande leçon de vie.

Je me suis reconnus dans nos trois héroïnes. Certaines facettes de leurs personnalités me correspondait. J’étais alors touché de manière bien plus intime et sentimentale. Honnêtement, je ne pensais pas avoir un tel coup de foudre pour ce livre. Mais c’est un fait, j’ai pleuré et rit avec nos personnages. J’ai vécu avec eux pendant les deux mois ou ils m’ont accompagné. Au moment où je terminais les dernières pages, mon coeur se serrait. Et maintenant que je vous écris ces dernières lignes, je sais que c’est mon “au revoir” à cet univers. Bien que je pourrais le relire, ce ne sera pas la même chose que la toute première lecture. Mais c’est une découverte qui restera gravé dans mon petit coeur de loutre.

Throwback Thursday #8

Throwback Thursday #8

 

Initié sur Instagram et repris par Bettie Rose Books, ce rendez-vous hebdomadaire consiste à partager une lecture correspondant au thème donné et ainsi permettre de faire découvrir nos livres en les sortant du placard mais aussi (et surtout) de parler avec grand plaisir de notre sujet favoris : la lecture. Connu grâce au blog de Lilichat.

Le thème de la semaine : Asie

 

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un “King’s Game”, un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s’affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s’abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles tentent pour s’échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu’il ne soit trop tard ?

Je reprends enfin mon blog, et par la même occasion les rendez-vous livresque ! Le premier que je fais depuis un moment est donc le Throwback Thursday avec son thème : Asie. Je vous avoue qu’au début, je ne savais absolument pas quoi mettre. Et puis, ça a été une évidence ! Les romans tiré des mangas (ou inversement je sais pas trop) c’était l’idéale ! Le tout premier que j’ai lu fut King’s Game, et j’avoue que j’avais énormément aimé, même si le fait qu’il y ait énormément de nom était assez difficile au début, mais au final ce fut un agréable moment !

Il y avait évidemment énormément d’autres oeuvres dont j’aurais pu vous faire part, mais comme il s’agit ici du premier vrai roman asiatique que j’avais lu, c’était donc celui-ci que je mettais en avant !

Sanatorium

Sanatorium

 

 

Titre : Sanatorium
Auteur : Johanna Zaïre
Editeur : thebookedition (auto édité)
Nombre de page : 135 pages

 

 

Résumé :

Le lendemain de Halloween, une jeune fille se rend dans le commissariat du village de Kingsley. Elle est exténuée et mutilée. Elle déclare que ses amis ont été tués dans un sanatorium non loin de là. Cependant, malgré les recherches, tout porte à croire que la déclaration de la jeune fille est fictive.

Mon avis :

Pour tout vous avouez, je ne me souviens même pas comment j’ai acquis ce livre. Un concours? Un envoi de l’auteur? Un achat? Mais ce que je peux vous dire, c’est que je le voulais absolument. Entre les réseaux sociaux et les avis sur les blogs, il y avait largement de quoi mettre l’eau à la bouche. Et c’est lors d’un long trajet de 8h de bus que j’ai pris le temps de le lire et je n’ai vraiment pas été déçu !

Dans un premier temps, nous retrouvons Sam, une jeune adolescente et ses amis qui s’amusent à se raconter des histoires d’horreur un soir d’Halloween. Et quoi de plus frissonnant en plus de cela, que de visiter en pleine nuit un vieux sanatorium abandonné? Malheureusement, la visite tourne au cauchemar et ils se font tuer les uns après les autres. La jeune fille, unique survivante, trouve refuge dans un commissariat non loin de là. Les policiers envoyé sur place ne découvriront rien : aucune trace de meurtres ni de ses amis ! Dès cet instant, nous suivront l’enquête mené par les inspecteurs Gary Wilson et Jefff Waltz. Ils rencontreront aux travers de leurs recherches d’anciens employés du sanatorium. Mais la vérité qui sera révélé sera plus troublante que toute l’enquête en elle-même.

Qu’il s’agisse de l’histoire ou de l’écriture, Johanna Zaïre a su me captiver tout au long du récit. Je vous avoue sans mal que je n’arrivais pas à me décoller du roman, j’en avais des sueurs froides, mais l’obsession de savoir ce qui allait se passer par la suite était bien plus forte ! Nous suivons étape par étape l’enquête de nos deux inspecteurs : leurs doutes, les incohérences pour découvrir… une vérité absolument déroutante Un final ficelé d’une main de maître qui ne se laisse pas présager.

Autant en film, j’aurais passé mon temps à hurler, autant en lecture j’ai été complètement absorbé et j’ai littéralement adorée ! Un grand bravo à l’auteur qui a su me faire bien plus qu’apprécier un genre littéraire qui n’est pas dans mes habitudes. La preuve que sortir de sa zone de confort à du bon, notamment lorsque nous tombons sur des pépites comme celle-ci!

Je ne peux que vous conseiller la lecture de “Sanatorium” et vous laisser découvrir ce qui est arrivé aux amis de Sam !