Archives de
Mois : février 2018

La meilleure des vies

La meilleure des vies

 

Titre : La meilleure des vies
Auteur : J.K Rowling
Editeur : Grasset
Prix : 12€
Nombre de pages : 88 pages

 

 

Résumé :

L’auteur a été invitée à prononcer le fameux discours de remise des diplômes aux étudiants de Harvard en 2008.
J.K.Rowling a transformé ce rite de passage d’ordinaire convenu en une leçon de vie, conduisant son auditoire de l’époque, et tous les lecteurs futurs de ce livre, à méditer sur ce qu’est une vie réussie.
Ce texte inspiré aidera chaque lecteur, à chaque âge et à chaque étape de la vie. Il puise directement aux sources de l’expérience de l’auteur elle-même dans ses jeunes années pour tirer avec acuité, ironie et émotion des leçons générales que tout individu à la croisée des chemins, confronté à des choix vitaux, appliquera à sa propre existence.
L’auteur révèle ici les bienfaits insoupçonnés de l’échec et l’importance de l’imagination.
L’échec, elle l’a connu durant la période la plus noire de sa vie : sept ans après avoir obtenu elle-même son diplôme, elle s’est retrouvée divorcée, jeune mère célibataire, sans métier et sans argent, « aussi pauvre qu’il est possible de l’être dans l’Angleterre contemporaine sans être sdf ». Ce tunnel dont elle ne voyait pas la fin a forgé sa détermination à rebâtir son existence avec « une grande idée et une vieille machine à écrire »…
Qui vit trop prudemment pour s’ épargner l’échec ne connaitra que “l’échec par défaut”.
Quant à l’imagination, ce n’est pas seulement la faculté de création, mais le pouvoir d’empathie avec autrui- notamment les “damnés de la Terre”.
Seules l’humilité et l’imagination de la souffrance de l’autre donnent accès à l’empathie, sans laquelle il n’est pas de vie bonne :
l’ « agoraphobie mentale » est une forme de complicité avec le Mal.
« Vous êtes responsables du monde qui vous entoure, vous êtes une super-élite : c’est votre privilège, c’est aussi votre fardeau… » conclut l’auteur à l’adresse de ces jeunes privilégiés auxquels elle explique “votre CV n’est pas votre vie!”
Autant dire que ce bref vade-mecum est un grand livre de sagesse.

Mon avis :

Début Janvier, en faisant un tour dans la seconde librairie de ma petite ville, j’ai eu envie de me faire plaisir. J’ai tourné autour des livres pendant un long moment. Je vous avoue qu’à la base je cherchais le tout dernier roman d’Ena Fitzbel et d’Emily Blaine, déçu qu’ils n’étaient pas présents, je cherchais un autre livre sur lequel j’aurai pu jeter mon dévolu et j’avoue que la couverture rigide de « La meilleure des vies » à attirer mon attention. J’ai un faible pour ce type de couverture, j’apprécie énormément sentir le contact entre mes mains et le prix très accessible n’a fait que confirmer mon envie de le prendre. Cependant, ce qui décisif a été le début de ma lecture, en effet, pour être sûr que je le lirais prochainement dans le cas où je le prendrais, j’ai entamé la première page. Dès les premiers mots, j’ai été conquise par ce texte.

En 2008, l’auteur J.K Rowling, très célèbre par sa saga Harry Potter, a été invité à la remise des diplômes des étudiants d’Harvard et voici son discours. C’est sans aucune honte que j’avoue que ce livre m’a touché en plein cœur, les mots de l’auteur ont su trouver écho en moi, même si dans le résumé, lorsque j’ai lu « les bienfaits insoupçonnés de l’échec » j’étais prête à dénigrer ce livre à la première erreur, mais mes aprioris ont été balayé très rapidement. En effet, la puissance qu’insuffle J.K Rowling et les anecdotes qu’elle nous livre trouve un chemin direct en nous. Nous arrivons très facilement à nous retrouver dans son vécu et son discours nous apporte plus qu’une lueur d’espoir. En tant qu’auteur mondialement connu par sa saga, elle a su transmettre un message important pour l’avenir de chacun.

C’est avec brio qu’elle nous permet de nous accrocher à nos rêves, de continuer d’avancer, d’apprendre de nos échecs et nourrir notre imagination car c’est ce qui lui à permis de ne pas perdre totalement pied dans les moments sombre de sa vie. A la fin de ma lecture, je me suis dit « si elle a réussi à s’en sortir, moi aussi je le peux ! » et ma motivation s’en est trouvé redoublé !

Ce discours est donc un énorme coup de cœur et je vous invite vivement à le lire afin de raviver en vous la flamme de l’espoir et peut-être la motivation nécessaire pour vous accrocher aux projets qui vous tiennent à cœur.

On my WishList #54

On my WishList #54

 

Voici mon On my WishList de cette semaine =)

Retrouvez le rendez-vous sur Livraddict 😉

J’utilise le bouton « un livre au hasard » de Livraddict pour sélectionner le livre présenté.

 

 

Ils viennent de deux mondes différents et rien ne semblait pouvoir les réunir.
Lui, fils d’un mécanicien, dont la vie a forgé son image sur le monde, n’aurait jamais dû poser les yeux sur elle.
Elle, fille de sénateur, n’aurait jamais pensé qu’aimer pouvait faire aussi mal.
Aussi novice l’un que l’autre dans ce sentiment si profond qu’est l’amour, Samantha et Nick vont devoir se battre contre les autres mais surtout contre eux-mêmes.
Quand deux mondes différents se rencontrent…

 

Anyway éditions est une jeune maison d’édition mais dont le catalogue, riche en nouveauté, est très plaisant. En effet, nous découvrons énormément de titre très intéressant. « Une rencontre inattendue » en fait partie. Et je vous avoue sans peine que la plupart des livres d’Anyway fait partir de ma WL 😉

La Sélection, hors-série

La Sélection, hors-série

 

Titre :  La Sélection, histoires secrètes : Le Prince & Le Garde
Auteur : Kiera Cass
Editeur : Robert Laffont
Prix : 12,90€
Nombre de pages : 249 pages

 

 

Résumé :

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les coulisses de la trilogie best-seller La Sélection !

Ce hors-série exceptionnel vous propose une plongée fascinante dans le coeur et l’esprit de Maxon et d’Aspen, les deux jeunes hommes qui se livrent bataille pour conquérir America Singer.
Avant qu’America n’arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle « Le Prince » s’ouvre sur la semaine précédant l’arrivée des trente-cinq candidates et suit Maxon lors de la première journée de compétition.
Élevé en tant que Six, Aspen Leger n’aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde royale affectée au Palais. À travers le quotidien d’Aspen, la nouvelle « Le Garde » lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n’aura jamais accès…
Ce recueil regorge de bonus : une scène coupée, les play-lists des deux premiers tomes, et des révélations en cascade !

Mon avis :

Après avoir finit le troisième tome de la Sélection, j’ai remarqué que j’avais dans ma PAL ce hors-série. Mais j’avoue qu’il aurait mieux fallut que je le lise avant.

Nous avons ici deux nouvelles centrées sur Maxon et Aspen, chose que je trouve très intéressante car nous sommes donc de leurs points de vue. Elles ne répondent pas forcément aux interrogations que nous avons eu au moment de la lecture des premiers tomes, cependant nous avons des éléments supplémentaires concernant les sentiments et la façon de voir les choses de nos deux héros masculins.

J’avoue que j’ai été un peu perplexe concernant Maxon, il est vrai que pour lui, la Sélection n’est pas forcément une partie de plaisir non plus. Mais il agit souvent comme un bourreau des cœurs et la pression qui pèse sur ses épaules ne va pas en décroissant. La jeune fille qu’il choisira comme épouse et Princesse d’Illéa partagera sa vie, il n’a pas le droit à l’erreur. Malgré les réactions d’America, nous remarquons quand même qu’il est très attaché à elle.

Concernant Aspen, nous voyons qu’il regrette amèrement d’avoir poussé sa dulciné dans la Sélection, j’ai envie de dire que c’est bien fait pour lui. Néanmoins il reste très amoureux d’América et la soutient du mieux qu’il peut. Dans sa nouvelle, nous voyons l’envers du décor mais perçut du côté des gardes ce qui change énormément. Nous revenons sur ce qui est arrivé à l’un des personnages et on peut constater que les domestiques soutiennent de tout cœur notre héroïne.

Il s’agit d’un livre qui se lit très vite, mais ce ne sera pas un coup de cœur comme pour le reste de la série même s’il a frôlé, j’aurai apprécié plus de détail, bien que l’auteur reviennent sur quelques instant passé durant La Sélection, je pense qu’elle aurait pu faire quelque chose de plus long afin de nous partager le point de vue de ces deux hommes aux moments des points clefs de l’histoire et ou leurs points de vue nous auraient permis de connaître beaucoup de chose. Cependant, cela ne m’a pas empêcher d’apprécier pleinement ma lecture et de me donner envie de continuer la série (quand je l’aurai acheté ou trouvé en bibliothèque).

Janvier 2018

Janvier 2018

Nombre de livres lus : 5 romans – 1 mangas – 1 ebook
Nombres de pages lus : 2028 pages

 

La meilleure des vies (88 pages)
La sélection, tome 1 (344 pages)
La sélection, tome 2 : l’élite (308 pages)
La sélection, tome 3 : l’élue (337 pages)
La sélection, hors-série : Le Prince & Le Garde (249 pages)
A silent voice tome 7 (192 pages)
Immoralité (510 pages)

 

Acquisition

La meilleure des vies (J.K Rowling)
Vicious Deal (Ena Fitzbel)
La soif (Jo Nesbo)