Mars 2018

Mars 2018

Nombre de livres lus : 1 roman – 19 mangas
Nombre de pages lus : 3 849pages

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part (157 pages)
Les enfants loups Ame & Yuki tome 1 (208 pages)
Les enfants loups Ame & Yuki tome 2 (164 pages)
Les enfants loups Ame & Yuki tome 3 (205 pages)
Ugly Princess tome 1 (200 pages)
Ugly Princess tome 2 (200 pages)
Ugly Princess tome 3 (189 pages)
Ugly Princess tome 4 (188 pages)
Ugly Princess tome 5 (192 pages)
La marque du destin tome 1 (192 pages)
La marque du destin tome 2 (192 pages)
La marque du destin tome 3 (192 pages)
La marque du destin tome 4 (192 pages)
La marque du destin tome  5 (192 pages)
La marque du destin tome 6 (192 pages)
Mikado boy tome 1 (190 pages)
Mikado boy tome 2 (192 pages)
Mikado boy tome 3 (176 pages)
Mikado boy tome 4 (192 pages)
Trêfle tome 1 (244 pages)

Les Feux de la PAL #43

Les Feux de la PAL #43

 

« C’est lundi, que lisez-vous » est un rendez-vous repris par Galleane, initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Le but étant de présenté les lectures de la semaine précédente, les lecture actuelles et à venir. Je participe à ce rendez-vous hebdomadaire en y ajoutant ma petite touche perso : en changeant juste le titre et en incluant d’autres petites catégories afin d’étoffer mon article. Petite précision, ce n’est pas parce qu’un livre est intégré à « dernièrement » que je l’ai terminé 😉 c’est juste que je l’ai lu dans la semaine qui est passé.

Mes Chère petites Loutres,

une nouvelle semaine commence, j’espère sincèrement qu’elle sera meilleure que la précédente. Après les drames qui sont survenue : l’attentat de Carcassonne et la violence envers les étudiants de la fac de Montpellier, j’ai peur, non pas de sortir ou autre, mais de la façon dont tourne le monde depuis quelques années. Peur, mais aussi honte. J’en ai mal au ventre, mal au coeur, mal à l’âme. C’est dans ces moments la que la présence de mon mari-presque-tout-neuf et son soutient sont si précieux. Il sait à quel point ce genre d’événements m’affecte émotionnellement. C’est aussi dans ces moments la que les livres sont si important pour moi, ils me permettent d’oublier, de déconnecter, de m’évader et surtout, ils m’apaisent.

La semaine dernière, j’ai réussi à vous partager quelques rendez-vous dont le Top Ten Tuesday et les Throwback Thursday, pas encore de chronique, mais j’ai commencé à en écrire, je croise les doigts pour réussir à les terminé et vous les publier dans la semaine ! En attendant, place aux feu de la PAL !

Bisous, Tendresse et Chocolat,

Votre dévouée Maman Loutre

 

 

Résumé : 

Elle est libre. Elle offre son corps sans façons. Et pourtant, à chaque histoire d’amour, elle s’affole et s’enfuit toujours la première.
Il est ardent, entier, généreux. Mais les femmes qu’il célèbre s’étiolent les unes après les autres.
Ces deux-là vont s’aimer. Il y a des jours, il y a des nuits. Le bonheur suffocant. Le plaisir. Le doute. L’attente. Mais en eux, invisibles et pesantes, des ombres se lèvent et murmurent : J’étais là avant.
Des mères qui les ont aimés ou trahis, qui ont rêvé, souffert, espéré. Des mères qui vivent encore en eux et les empêchent d’aimer. On n’est jamais tout seul dans une histoire d’amour.
On est tous les autres et toutes les autres qui ont aimé avant nous.
J’étais là avant est le roman d’une femme qui se libère de ses démons. Qui nous libère de nos démons…

En cours – 40%

 

 

 

 

Résumé :

Hanté par un secret, Ben Thomas cherche sa rédemption en transformant radicalement la vie de sept personnes qu’il ne connaît pas. Une fois son plan mis en place, plus rien ne pourra l’arrêter. C’est tout du moins ce qu’il croit. Mais Ben n’avait pas prévu qu’il tomberait amoureux de l’une de ces personnes et que c’est elle qui va le transformer…

 

Un avis de passage :

J’ai pour habitude de donner mon avis principalement sur les livres, les films étant plus complexe. Cependant, je ne pouvais pas avoir vue ce film sans vous partager mon avis. Pendant toute la durée du film nous suivons un certain « Ben Thomas » qui ne s’appelle pas vraiment « Ben », apparemment agent du fisc, il va à la rencontre de plusieurs personnes afin de changer radicalement leurs vies.
Il y a beaucoup de moment clef à travers le visionnage, beaucoup de séquence émotion, car dès les premières minutes, je me suis mise à avoir les larmes aux yeux.
Au fur et à mesure de notre avancé, nous continuons à nous attachez aux différents personnages jusqu’au final qui m’a, personnellement, laissé bouche bée.
Aucun regret de l’avoir vue, et je compte bien le revoir !

Une reprise du groupe « T.A.T.U » que j’apprécie énormément. Je préfère même celle-ci à l’original. Dernièrement, j’écoute beaucoup de musique dans le style rock, punk, métal etc La musique permet de mettre une forme à ce que je ressens émotionnellement surtout dans les « jours sans ».

Depuis le temps, vous devez savoir que j’aime énormément les animes. J’ai connu Mermaid Melody un peu par hasard, puis plus tard une amie qui en est fan m’a envoyé plein de lien pour les chansons et j’avoue que j’aime énormément. Ok c’est un peu « cul-cul-la-prâline » mais bon c’est mon côté fleur bleue qui ressort

Je pouvais décemment pas terminer ce rendez-vous sans une vidéo de Parole de Chat ! Un petit bijou qui m’a valu de gros fou rire avec mon-mari-presque-tout-neuf ! « face de gnouk » , « alors, ta pas manger ton bol de caillou c’matin? » , « face de cul d’tétine »

Throwback Thursday #7

Throwback Thursday #7

Initié sur Instagram et repris par Bettie Rose Books, ce rendez-vous hebdomadaire consiste à partager une lecture correspondant au thème donné et ainsi permettre de faire découvrir nos livres en les sortant du placard mais aussi (et surtout) de parler avec grand plaisir de notre sujet favoris : la lecture. Connu grâce au blog de Lilichat.

Le thème de la semaine : Printemps & Jardinage

ATTENTION SPOIL

 

Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît brutalement, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l’abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d’une forêt luxuriante.

Qu’est-ce que m’évoque pour moi « Printemps & Jardinage » ? De prime abord, je ne savais vraiment pas si j’allais participer à ce Throwback Thursday car je n’arrivais pas à trouver un livre qui serait représentatif du thème de cette semaine, mais en remontant dans mes souvenirs « Les enfants loups Ame & Yuki » à commencé à émerger. En effet, lorsqu’Hana déménage avec ses deux petits loups dans leurs nouvelle maison, il s’avère qu’il y a avec des champs. Hana décide alors de travailler la terre et de tenter de cultiver. Échec après échec, l’un de ses voisins finis par lui donné des conseils, de manière un peu bourru certes, mais des conseils quand même. Elle se démène, s’épuise et fini par y arriver. De plus, elle a de la chance, son parcelle de terre n’est pas détruit par les animaux sauvages, coïncidence? Non, effectivement, Yuki sa fille, de part son coté louve s’est mise à marquer son territoire un peu partout et les animaux de la forêt respecte donc cela.

Cette scène correspond totalement à notre thème hebdomadaire. De plus, il y a un autre élément que nous pouvons avancer. Pour moi, le Printemps est synonyme de changement et tout au long du roman, nous pouvons constaté une grande évolution au niveau d’Ame et Yuki, chacun d’entre eux prend sa propre voie. Tandis qu’Ame suit celle du loup, parcourant la forêt, explorant chaque recoin, apprenant un peu plus chaque jour, Yuki, de son côté devient une jeune fille brillante mais aussi légèrement complexé. J’utilise ce dernier terme pour une raison spécifique, arrivé à un certain âge, nous pouvons nous mettre à complexer pour n’importe quel raison : notre poids, taille, couleur de cheveux. Pour Yuki, cela concerne son côté louve. Lorsqu’un nouveau camarade arrive, il sent sur elle une odeur de « chien » – chose peu étonnante au vue de qui elle est – en conséquence, la peur que son secret soit révélé et que les efforts qu’elle a fournit jusque là soit vain, elle se met à l’éviter au grand désarroi du garçon, et devient plus minutieuse concernant son hygiène, comme si elle voulait effacer cette par d’elle.

De part et d’autre du roman, que se soit concernant les personnages ou l’histoire, nous avons une constante évolution, le passage de l’Hiver au Printemps…

Top Ten Tuesday #54

Top Ten Tuesday #54

« Top ten Tuesday » est un rendez-vous hebdomadaire organisé par Frogzine et initialement créer par The Broke and the Bookish. Il consiste à faire une liste selon un thème prédéfini, bref ça peut se comparer à un podium « les dix meilleurs » si vous voyez ce que je veux dire. Même si certains thèmes peuvent avoir l’air redondant, j’aime y répondre toutes les semaines.

 

Les 10 livres qui vous recommanderiez (ou que vous recommandez le plus souvent) 

Voilà un thème qui m’inspire ! Autant la semaine dernière, je n’ai pas participé au TTT car je ne voyais vraiment pas quoi mettre comme livre, autant cette semaine, j’ai déjà des titres en tête !

 

Une vie sans Lundi #1

Une vie sans Lundi #1

#UVSL est initialement créer par Lyvia Cairo – FR
Je trouve ses thèmes très intéressant et c’est pour cela que j’avais envie de créer un post-ci.
Vous pouvez retrouver tous ses articles sur : Lyvia Cairo

 

Si j’ai repris le thème de Lyvia « Une Vie Sans Lundi » ce n’est pas par hasard. En effet, depuis peu j’ai repris le boulot et clairement j’y vais à reculons. Dernièrement j’ai l’impression d’être une galérienne à trouver des stratagème plus ou moins saugrenu afin de démarrer mes semaines. Puis, un jour, entre deux plaques de saumon je me suis rappeler le jour ou j’ai connu le site de Lyvia en 2015, à l’époque la lire m’avait beaucoup aidé, je m’étais sentie poussé des ailes. C’est pour cela que j’ai pris la décision de relire ses articles depuis le début, ainsi je vais pouvoir écrire et exorciser ce qu’il y a en moi à travers ces rendez-vous du « Une Vie Sans Lundi »

Mais je vous entends arrivé « Dis Maman Loutre, c’est quoi Une Vie Sans Lundi?« . Vous avez déjà remarqué que nous sommes, de manière récurrente, à dénigrer le lundi? On appréhende ce début de semaine, on s’embarque dans un cercle pessimiste avant même qu’il ne soit arrivé. Alors cette vie « sans lundi » c’est une vie plus positive, ou on ne se dit plus « ah… c’est lundi… » mais plutôt « Allez on y va !!! » J’avoue, c’est quelque chose de plus facile à dire, et souvent mes articles seront plus des petits exutoires, Cependant, je sais que j’arriverais à apprécier pleinement chaque semaine et à en savourer chaque jour.

Afin de bien commencer cette série de rendez-vous, je me suis dis que vous parler des victoires personnelles serait une bonne chose. Sans que nous le sachions, nous vivons chaque jour ces « victoires », nous sommes tellement endoctriné par la société sur le fait qu’il faille toujours faire mieux et voir plus grand, que nous oublions d’apprécier les petites choses, nous laissons de côté ces petits moments, qui pourtant, mérite une place dans notre tête ou notre cœur. Il y a quelques mois, lors de ma lecture de « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » j’ai retenu une réalité qui m’avait échappé pendant très longtemps : dans notre vie il y a deux cercles, très souvent nous nous enfonçons dans le cercle vicieux sans même nous en rendre compte « le négatif attire le négatif » : il nous arrive une galère, on la rumine, s’en suit une seconde galère et ça enfle, ça prend de l’ampleur. Hors, le mieux que nous ayons à faire s’est d’entretenir le cercle vertueux très simple à fructifier « le positif attire le positif« . Bien sur, il est souvent difficile de trouver des plus dans toute chose, si on tombe dans les escaliers on ne va pas se dire « cool ! Au moins je suis arrivé en bas« . Mais chaque jour, en essayant de trouver du positif, cela nous aide à avancer plus facilement et à évoluer en une meilleure version de nous-même. C’est en cela que les petites victoires sont un premier pas vers le cercle vertueux. En mettant en avant ces exploits pourtant anodin nous basculons la routine dans un phénomène constructif, authentique, concret et avouons-le, plutôt flatteur. 

Voici donc 3 petites victoires me concernant, survenu au cours des dernières semaines:

tenir tête à ma mère. Lu de cette manière, ça peut paraître risible. Mais depuis toute petite, je suis conditionné, limite formaté pour obéir à mes parents. Ils décident, j’obéis. Cependant, depuis quelques temps : je répond, je m’affirme, je dis ce que je pense, je ne me laisse plus faire. C’est difficile, parfois je flanche, souvent l’émotionnelle prend le dessus et bien souvent je prends la fuite. Néanmoins, les quelques fois où j’arrive à tenir tête, se sont des victoires. Mes parents me disent que j’ai changer, c’est vrai. Pour eux ce changement est mauvais, négatif: je pense que c’est une question de point de vue. Je ne suis plus la docile jeune fille qui obéissait au doigts et à l’œil, alors forcément ça ne plaît pas. Petit à petit je prends mon indépendance et je construit ma vie, celle que je veux et non celle que l’on m’impose. Il aura fallut du temps, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir et énormément d’épreuves à surmonter, mais les premiers pas sont fait, il ne me reste qu’à continuer le chemin que j’ai emprunté.

passer des appels professionnels de moi-même. Tout comme ma précédente victoire, cela peu vous sembler dérisoire mais ne vous méprenez pas, c’est quelque chose d’extraordinaire pour moi. Depuis toujours je suis une grande timide. La plupart de mes amis/es en seront étonné car j’ai une facilité pour aller vers les gens assez déroutante. Mais maintenant je l’avoue : c’est aléatoire. A l’abris derrière mon écran de PC, je n’ai pas la moindre peine à aller dialoguer, m’affirmer ou crier au scandale. Cependant, quand il s’agit de la même chose dans la réalité, j’ai une forte tendance à prendre la poudre d’escampette. Ces derniers mois, j’ai du me rendre à l’évidence d’une chose, j’allais devoir me bouger mon jolie petit fessier de loutre et donner un coup de pied au fourmilier afin de trouver un emploi, et la case « appeler l’agence intérimaire » étant évidemment en priorité. La personne gérant mon dossier étant très professionnelle, à l’écoute et efficace, cela m’a facilité les choses, et pas qu’un peu. Mais tout cela est un pas de plus pour me défaire de cette timidité maladive.

reprendre l’entretien de mon blog. Et oui, depuis plusieurs mois, je suis dans une passe difficile qui fait que j’ai énormément de mal à alimenter mon bébé. Difficulté à lire, à écrire des chroniques, à créer même les rendez-vous basique tel que Les feux de la PAL, le Top Ten Tuesday ou le Throwback Thursday. Mais depuis peu, je recommence à m’y mettre, ça vient doucement, de manière très lente et alternative, mais c’est pour moi un pas en avant énorme. Je ne culpabilise plus en me disant que les articles seront en retard, et j’écris pour moi ce qui est essentiel dans la vie de bloggueuse. Car si je ne le fais pas pour moi ma motivation et mon entrain s’essouffleront vite.

Et voilà, j’en fini ici ce tout premier article « Une Vie Sans Lundi » et espère vous retrouver la semaine prochaine pour un prochain article !

Bisous tendresse et chocolat…

  • Votre dévoué Maman Loutre

Les feux de la PAL #42

Les feux de la PAL #42

« C’est lundi, que lisez-vous » est un rendez-vous repris par Galleane, initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Le but étant de présenté les lectures de la semaine précédente, les lecture actuelles et à venir. Je participe à ce rendez-vous hebdomadaire en y ajoutant ma petite touche perso : en changeant juste le titre et en incluant d’autres petites catégories afin d’étoffer mon article. Petite précision, ce n’est pas parce qu’un livre est intégré à « dernièrement » que je l’ai terminé 😉 c’est juste que je l’ai lu dans la semaine qui est passé.

Mes chères petites Loutres,

Après quelques temps ou je n’arrivais plus à poster sur le blog, ni même à lire, je reprends progressivement du service. La reprise du travail y est peut-être pour quelque chose et même si la fatigue est bien présente vous pourrez constaté que je n’ai pas chômer côté lecture ! Le mois de mars promet d’être explosif si je continue sur ma lancé !

Bisous, Tendresse et Chocolat,

Maman Loutre

 

 

Encore en recherche de ma prochaine lecture !

 

Résumé : 
A 78 ans, Carl n’envisage plus qu’une chose : finir tranquillement sa vie dans la petite maison où il a passé toute une existence paisible auprès de son épouse Ellie. Veuf désormais, il reste, en effet, attaché à son passé en refusant les propositions mirobolantes d’un promoteur pour racheter son bien. Quand des circonstances exceptionnelles le contraignent d’intégrer une maison de retraite, il prend une ultime fois les choses en mains et, transformant sa demeure en dirigeable, s’envole pour l’aventure, vers la partie du monde où sa femme et lui s’étaient promis un jour de s’installer. Il ne se doute pas alors qu’il a emporté avec lui un jeune passager clandestin, Russell et que le voyage sera loin d’être de tout repos…

Un avis de passage : 
Voilà un court métrage que j’avais très envie de regarder et je ne suis absolument pas déçu, beaucoup d’émotion, on se prend d’affection pour Carl, la fin nous tire même quelques larmes !

 

 

Une chanson que j’ai dans la tête depuis quelques semaines déjà ! Ayant des goûts très éclectiques, ça a fait bizarre à mon entourage d’entendre celle ci !

Juste pour le délire, parce qu’il n’y a pas longtemps avec mon chéri on s’est remémorer ce qu’on regardait étant petit !

Parce que Parole de Chat à passé les 1 million d’abonné et que j’en suis super fière ! Une chaîne que j’adore ! Je surkiff même !

 

Top Ten Tuesday #53

Top Ten Tuesday #53

 

« Top ten Tuesday » est un rendez-vous hebdomadaire organisé par Frogzine et initialement créer par The Broke and the Bookish. Il consiste à faire une liste selon un thème prédéfini, bref ça peut se comparer à un podium « les dix meilleurs » si vous voyez ce que je veux dire. Même si certains thèmes peuvent avoir l’air redondant, j’aime y répondre toutes les semaines.

 

Les 10 faits à propos de moi

Voilà un thème qui change de l’ordinaire et qui vous permettra de me connaître un peu plus, je ne vais pas vous mettre les trucs clichés en mode « j’habite dans une maison, etc » Soyons fou Soyons nous même ! Bien sur, j’ai commencer à écrire l’article en même disant « oh fastoche » mais je me retrouve à bloquer en me demandant « mais qu’est ce que je vais bien pouvoir leur dire?« 

 

Bon ce n’est un secret pour personne, je vous un véritable culte aux loutres ! On m’a régulièrement dit que ce n’était « pas commun » comme animal favoris, ce à quoi je réponds « mais je suis une personne qui n’est pas commune ». Souvent les gens s’attendent à ce que je dise que mon animal préféré soit le chat car j’ai 5 bébés chez moi : 3 fifilles à moi (Kira, Kâline et Minnie) et 2 filles à mon mari-presque-tout-neuf (Mushu et Mononoké). Et bientôt la famille va s’agrandir ! Du moins, si je trouve le moyen de me déplacer !

 

Les tout premiers livres qui m’ont fait adorer la lecture font partie de la collection Barbie ! Je devais avoir 5 ou 6 ans à l’époque, mes parents faisait les courses tous les vendredi soir, et une fois que j’étais avec eux, j’ai eu l’envie d’avoir un livre, pour qui? pourquoi? Je ne me souviens plus, mes parents non plus, mais je voulais avoir un livre pour lire. C’est ainsi que j’ai commencé la collection des Barbies. Pour la petite anecdote, mais parents furent choqué de la vitesse  laquelle j’ai lu le livre : Une fois dans la voiture après les courses, je l’ai entamé, nous n’étions pas encore arrivé à la maison, à 10 minutes de là (bon ok 15 à 20 minutes car mon père aime les détours !) que j’avais déjà finis de le lire !

 

La série « Kenshin Le Vagabond » est le première que j’ai lu dans le style manga. A l’époque j’étais au collège en 5ème, j’étais souvent toute seule et une fille de ma classe « Caroline » à commencé à sympathiser avec moi, et elle a finit par me parler manga, je ne connaissais pas du tout, et elle est parvenu à me dire que sa série phare du moment était les Kenshin, elle m’a prêter les 5 premiers tomes et à ajouter « Si tu aimes bien je te prêterais le reste petit à petit. » J’avoue au début, je les avais ranger dans mon bureau, et c’est quand elle m’a demandé quand je les lui rendrais que j’ai commencé à les lire… et là PAF j’ai surkiffer ! Comme promis, elle m’a prêter la suite de la série, peut de temps après je m’inscrivais à la bibliothèque pour pouvoir lire tout plein de manga !

 

Je suis quelqu’un qui est Hypersensible. En effet, niveau émotion je suis au-delà des limites du raisonnable. C’est incontrôlable… La dernière fois que j’ai eu un traitement par rapport à cela, le médecin que j’avais vue m’avait expliqué que souvent l’Hypersensibilité était du à une trop forte sécrétion d’un type d’hormone ou de je-sais-plus-quoi résultat je me suis retrouver avec des médicaments à prendre tous les jours et qui me faisait limite ne plus réagir du tout… J’ai stopper le traitement contre avis médical, je préfère garder mon hypersensibilité plutôt que de ressembler à un remake de Robocop !

 

De base, je suis une personne très joyeuse, ma philosophie reste « il en faut peu pour être heureux » et « hakuna matata« . Quand je vais chez mes parents le soir, je met la musique sur mon mp3 et je chantonne et danse en pleine rue… Honnêtement je n’en ai rien à ciré qu’on me prenne pour une taré ! Après tout mon truc en plus, c’est ma case en moins !

 

Le Docteur est mon héros ! Il n’y a pas grand chose à dire de plus, Le Docteur, je le kiff ! C’est mon docteur, c’est votre docteur !

 

Ena Fitzbel est une auteur que j’aime tout particulièrement, si vous voulez me faire plaisir offrez moi un de ses livres, si je ne l’ai pas déjà 😉

 

J’ai un tatouage sur le mollet, je l’ai fait en 2016 par la talentueuse Cam Miyu, je dois m’en faire un second, malheureusement entre des soucis téléphonique, personnel et financier… le rendez-vous a du être reporter et j’ai bien peur qu’elle finisse par annuler le tatouage… en effet voilà deux ans que je devais le faire, son style évoluant elle ne pourra pas attendre indéfiniment !

 

Je suis harchi fans des dessins de Jeff Thomas ! Pon & Zi sont mes personnages fétiches et je me reconnais à travers eux !

 

Je gardais le meilleur pour la fin, mon mari-presque-tout-neuf qui fait partie de ma vie depuis le 17 novembre 2016, en couple depuis le 29 janvier 2017 et première rencontre le 4 janvier 2017. Nous avons une complicité hors du commun et un lien indéfectible nous lie l’un à l’autre. Il est ma moitié, mon côté obscur, ma conscience, mon berger, mon étoile, mon petit eucalyptus !

 

Février 2018

Février 2018

Aucun livres lus ce mois ci

 

Acquisitions :

Romans :
Sept yeux de chats (Jae-hoon Choi)
Les contes de Beedle le Barde (J.K Rowling)
Les animaux Fantastiques vie & habitat (J.K Rowling)
Meilleurs Ennemis (Sally Thorne)
La vérité sur l’amour (Kristan Higgins)

Mangas :
Card Captor Sakura – Clear Card Arc – tome 1 (Clamp)
Fairy Tail tome 24 (Hiro Mashima)
Fairy Tail tome 25 (Hiro Mashima)

La meilleure des vies

La meilleure des vies

 

Titre : La meilleure des vies
Auteur : J.K Rowling
Editeur : Grasset
Prix : 12€
Nombre de pages : 88 pages

 

 

Résumé :

L’auteur a été invitée à prononcer le fameux discours de remise des diplômes aux étudiants de Harvard en 2008.
J.K.Rowling a transformé ce rite de passage d’ordinaire convenu en une leçon de vie, conduisant son auditoire de l’époque, et tous les lecteurs futurs de ce livre, à méditer sur ce qu’est une vie réussie.
Ce texte inspiré aidera chaque lecteur, à chaque âge et à chaque étape de la vie. Il puise directement aux sources de l’expérience de l’auteur elle-même dans ses jeunes années pour tirer avec acuité, ironie et émotion des leçons générales que tout individu à la croisée des chemins, confronté à des choix vitaux, appliquera à sa propre existence.
L’auteur révèle ici les bienfaits insoupçonnés de l’échec et l’importance de l’imagination.
L’échec, elle l’a connu durant la période la plus noire de sa vie : sept ans après avoir obtenu elle-même son diplôme, elle s’est retrouvée divorcée, jeune mère célibataire, sans métier et sans argent, « aussi pauvre qu’il est possible de l’être dans l’Angleterre contemporaine sans être sdf ». Ce tunnel dont elle ne voyait pas la fin a forgé sa détermination à rebâtir son existence avec « une grande idée et une vieille machine à écrire »…
Qui vit trop prudemment pour s’ épargner l’échec ne connaitra que “l’échec par défaut”.
Quant à l’imagination, ce n’est pas seulement la faculté de création, mais le pouvoir d’empathie avec autrui- notamment les “damnés de la Terre”.
Seules l’humilité et l’imagination de la souffrance de l’autre donnent accès à l’empathie, sans laquelle il n’est pas de vie bonne :
l’ « agoraphobie mentale » est une forme de complicité avec le Mal.
« Vous êtes responsables du monde qui vous entoure, vous êtes une super-élite : c’est votre privilège, c’est aussi votre fardeau… » conclut l’auteur à l’adresse de ces jeunes privilégiés auxquels elle explique “votre CV n’est pas votre vie!”
Autant dire que ce bref vade-mecum est un grand livre de sagesse.

Mon avis :

Début Janvier, en faisant un tour dans la seconde librairie de ma petite ville, j’ai eu envie de me faire plaisir. J’ai tourné autour des livres pendant un long moment. Je vous avoue qu’à la base je cherchais le tout dernier roman d’Ena Fitzbel et d’Emily Blaine, déçu qu’ils n’étaient pas présents, je cherchais un autre livre sur lequel j’aurai pu jeter mon dévolu et j’avoue que la couverture rigide de « La meilleure des vies » à attirer mon attention. J’ai un faible pour ce type de couverture, j’apprécie énormément sentir le contact entre mes mains et le prix très accessible n’a fait que confirmer mon envie de le prendre. Cependant, ce qui décisif a été le début de ma lecture, en effet, pour être sûr que je le lirais prochainement dans le cas où je le prendrais, j’ai entamé la première page. Dès les premiers mots, j’ai été conquise par ce texte.

En 2008, l’auteur J.K Rowling, très célèbre par sa saga Harry Potter, a été invité à la remise des diplômes des étudiants d’Harvard et voici son discours. C’est sans aucune honte que j’avoue que ce livre m’a touché en plein cœur, les mots de l’auteur ont su trouver écho en moi, même si dans le résumé, lorsque j’ai lu « les bienfaits insoupçonnés de l’échec » j’étais prête à dénigrer ce livre à la première erreur, mais mes aprioris ont été balayé très rapidement. En effet, la puissance qu’insuffle J.K Rowling et les anecdotes qu’elle nous livre trouve un chemin direct en nous. Nous arrivons très facilement à nous retrouver dans son vécu et son discours nous apporte plus qu’une lueur d’espoir. En tant qu’auteur mondialement connu par sa saga, elle a su transmettre un message important pour l’avenir de chacun.

C’est avec brio qu’elle nous permet de nous accrocher à nos rêves, de continuer d’avancer, d’apprendre de nos échecs et nourrir notre imagination car c’est ce qui lui à permis de ne pas perdre totalement pied dans les moments sombre de sa vie. A la fin de ma lecture, je me suis dit « si elle a réussi à s’en sortir, moi aussi je le peux ! » et ma motivation s’en est trouvé redoublé !

Ce discours est donc un énorme coup de cœur et je vous invite vivement à le lire afin de raviver en vous la flamme de l’espoir et peut-être la motivation nécessaire pour vous accrocher aux projets qui vous tiennent à cœur.

On my WishList #54

On my WishList #54

 

Voici mon On my WishList de cette semaine =)

Retrouvez le rendez-vous sur Livraddict 😉

J’utilise le bouton « un livre au hasard » de Livraddict pour sélectionner le livre présenté.

 

 

Ils viennent de deux mondes différents et rien ne semblait pouvoir les réunir.
Lui, fils d’un mécanicien, dont la vie a forgé son image sur le monde, n’aurait jamais dû poser les yeux sur elle.
Elle, fille de sénateur, n’aurait jamais pensé qu’aimer pouvait faire aussi mal.
Aussi novice l’un que l’autre dans ce sentiment si profond qu’est l’amour, Samantha et Nick vont devoir se battre contre les autres mais surtout contre eux-mêmes.
Quand deux mondes différents se rencontrent…

 

Anyway éditions est une jeune maison d’édition mais dont le catalogue, riche en nouveauté, est très plaisant. En effet, nous découvrons énormément de titre très intéressant. « Une rencontre inattendue » en fait partie. Et je vous avoue sans peine que la plupart des livres d’Anyway fait partir de ma WL 😉